..
LeStudio1.com - Reportage
Texte et photographies par Bernard Bujold - Tous droits réservés /
Article and pictures by Bernard Bujold - All Rights Reserved



    Hélène Mercier - pianiste
    par Bernard Bujold
    20 juillet 2009 - Montréal
_____________________________________________________________
Envoyer cette page à:
_____________________________________________________________
La pianiste québécoise Hélène Mercier a publié son autobiographie, une véritable
"Master Class" sur l'art et la passion du piano. Quiconque s'intéresse à la musique classique
appréciera grandement la lecture de l'ouvrage que l'on peut d'ores et déjà considérer comme
un classique de la littérature musicale. Bernard Bujold a rencontré Hélène en entrevue
et il a assisté à une soirée de signature dans une librairie montréalaise.
Il nous propose ce reportage (photos et entrevue).
LeStudio1.com accorde également une mention d'excellence dans la galerie
Les Meilleurs 2009 à Hélène Mercier pour la qualité de son livre "Au fil des notes...".
_________________________________________________________________
Entrevue

LeStudio1.com- Votre livre "Au fil des notes.." est une véritable "Master Class" de
la part de la grande pianiste que vous êtes! Était-ce votre but en l'écrivant?
Hélène Mercier Arnault- Dans un sens vous avez raison, je n'avais jamais vu
l'exercice comme une "Master Class" mais le terme décrit bien le travail.
J'ai voulu partager avec les lecteurs ma passion pour la musique à travers mon cheminement de
pianiste. Je n'ai surtout pas voulu donner de leçon à quiconque car je n’aime pas lorsque les gens
imposent leur idées comme étant la vérité absolue. J'ai une perception de la musique et elle
demeure la mienne. Je la partage mais je ne l'impose pas. A part cela, ce livre représente qui je
suis profondément et parle aussi de ma relation avec la vie.
C'est un livre très personnel qui crée une relation d’intimité avec le lecteur. Chacun pourra se
reconnaître et faire un parallèle avec ses expériences, ses doutes et ses douleurs.
D'ailleurs, tous mes amis qui ont lu l'ouvrage reconnaissent ma voix, mes soupirs et mes silences.

LeStudio1.com - Vous accordez beaucoup d'importance à la famille, dans votre livre et
dans votre vie. Est-ce pour vous la priorité ultime?
Hélène Mercier Arnault- Oui. "Au fil des notes" devait être au départ un hommage que
je voulais rendre à ma famille et à ma sœur Madeleine qui s'est suicidée. Mais aussi une occasion
de parler de musique classique, un art malheureusement méconnu.
En ce qui concerne ma sœur Madeleine, nous étions non seulement sœurs mais c'est elle qui m'a
fait découvrir et aimer la musique. Nous étions comme une "seule âme" fusionnée, tellement nous
étions proches. Sa mort fut pour moi un événement douloureux et j'ai voulu lui dévoiler ce que
j'aurais aimé lui dire si elle était encore vivante aujourd'hui. Indirectement, même si je n'ai écrit
que 5 pages la concernant directement sur un total de 185, elle accompagne tout le livre, tel un
ange gardien. Je partage mes joies, mes peines, mes passions et mes souvenirs comme on le fait
avec une sœur que l'on aime et je la remercie de m'avoir fait découvrir la musique.
Certains lecteurs en Europe m'ont aussi écrit pour me dire qu'ils avaient vécu des deuils
semblables au mien et que mon livre leur avait apporté du réconfort.

LeStudio1.com - Vos trois enfants jouent également de la musique.
Est-ce qu'ils vont en faire une carrière?
Hélène Mercier Arnault- Non, je ne pense pas. Ils ont beaucoup d’autres centres
d’intérêts dont les mathématiques et ils disent vouloir se diriger vers le monde des affaires.
Le plus important est qu'ils soient passionnés par ce qu'ils font. Mes trois fils: Alexandre (17 ans),
Frédéric (14 ans) et Jean (10 ans) m'accompagnent d'ailleurs à Montréal pour cette
tournée littéraire.

LeStudio.com- Alexandre a l'allure d'une vedette de tennis... à la Roger Federer!
Votre mari, Bernard Arnault est lui-même un habile pianiste?
Hélène Mercier Arnault- Il est un excellent pianiste! Il a préféré une carrière dans les
affaires mais ses connaissances en musique font qu'il sait apprécier l'art et la beauté du monde.
D'ailleurs, il m'a séduite en jouant du piano...

LeStudio1.com - On fait souvent allusion à la richesse de votre mari?
Pour vous, que représente cette puissance financière?
Hélène Mercier Arnault- Je me sens étrangère à tout cela.
Quant à mon mari, il n'a jamais considéré la richesse comme un but.
J'aime la passion de Bernard pour la création, ainsi que son intelligence et son respect des autres.
Maintenant, qu'il soit un homme d'affaires, un musicien ou un médecin, c'est un métier.
Assez étrangement, cette question de richesse revient plus souvent ici au Québec qu'en France.
L'argent n'a jamais été une motivation pour mon mari. Bernard est un bâtisseur.  
La création d’un groupe qui apporte du rêve et  génère des emplois à des milliers de personnes
est ce qui donne un sens à sa vie. J'ajouterai que personnellement je n'ai jamais
été sensible à l'argent : la musique est éphémère et immatérielle.

LeStudio1.com - Vous croyez en la chance et au destin?
Hélène Mercier Arnault- Oui, mais je crois surtout qu'il y a des gens qui sont capables
de reconnaître la chance lorsqu'elle passe près d'eux et qui savent en saisir les opportunités.
Par contre, je me suis longtemps questionnée et révoltée sur les raisons de mon destin par rapport
à celui de ma sœur Madeleine. Nous avons grandi ensemble dans une relation fusionnelle, elle
était mon ainée et elle était musicienne avant moi. Pourquoi avons-nous pris des chemins si
différents? Pourquoi suis-je encore aujourd'hui une musicienne alors qu'elle a quitté ce monde
prématurément?
C'est l'injustice et la cruauté de la vie.

LeStudio1.com - Vous continuez activement votre carrière de pianiste. Des projets prochains?
Hélène Mercier Arnault- Je vais jouer à Moscou le 12 septembre avec Louis Lortie et
l’Orchestre National de Russie sous la direction de Vladimir Spivakov et ensuite j'ai plusieurs
concerts en Europe. Pour le Québec, aucune date n'est encore finalisée.
LeStudio1.com - Vous êtes personnellement absente de ces réseaux comme Facebook ou
MySpace? Vous ne croyez pas à la technologie?
Hélène Mercier Arnault- Connaissez-vous beaucoup de musiciens classiques qui sont sur
Facebook? Je n'ai pas de raison particulière à ne pas y être mais ce moyen de communication est
probablement moins important pour nous que pour les musiciens de rock. Enfin, c’est aussi une
question de génération! Mes trois fils sont sur Facebook…

LeStudio1.com - En terminant, on me dit que vous êtes une excellente amie d'Isabelle Adjani?
Vous l'avez vu récemment?
Hélène Mercier Arnault- Non, ça doit faire deux ans déjà. À une époque on se voyait
souvent mais nous nous sommes malheureusement perdues de vue. J'admire beaucoup cette femme
qui, malgré une fragilité apparente, est une véritable force de la nature.
LeStudio1.com - Merci beaucoup pour cette entrevue!
Hélène Mercier Arnault- Je vous en prie. À la prochaine!

______________________________________________________________

Note: Isabelle Adjani est celle qui a inspiré Bernard Bujold dans la création
du site LeStudio1.com. Il avait photographié l'actrice lors de son passage
au Festival des films du monde de Montréal (2004) et Isabelle Adjani
avait placé les photos sur son site Internet personnel.
Ce geste avait convaincu Bernard Bujold de créer son propre site photos.

______________________________________________________________
..
Hélène Mercier Arnault
    ______________________

    Soirée de signature
    ______________________
Note: Les photos de l'entrevue ont été prises dans
le hall d'un grand hôtel montréalais (Le Crystal)
___________________________________________
Les deux fils d'Hélène: Alexandre et Frédéric en compagnie de son frère
Jean-François Mercier
Le père et la mère d'Hélène
L'organisatrice de la soirée de signature à Montréal, Sylvie Gendreau
(Librairie Renaud-Bray de la rue St-Denis)
_______________________________________________________